Adjointe au maire d’Ancenis
Conseillère régionale des Pays de la Loire
Candidate divers droite
6e circonscription de Loire Atlantique.

Pourquoi être candidate en 2012 ?

le blog d'une élue de terrain

être candidate en 2012

Pourquoi êtes-vous candidate à ces élections législatives des 10 et 17 juin 2012 ?

Après ces années d’engagement local, je souhaite défendre les valeurs qui me sont chères  à l’Assemblée nationale. C’est bien dans cette assemblée que les députés choisissent un certain modèle de société défini par les lois qu’ils proposent et votent. D’autre part, je vis au niveau local la complémentarité efficace entre élus hommes et femmes qui est une vraie richesse dans l’action. La sous-représentativité des femmes à l’assemblée nationale doit être corrigée.

Ne craignez vous pas la dispersion des voix de droite et du centre avec plusieurs candidatures différentes ?

les différentes  candidatures sont bien le propre d’un premier tour, c’est la démocratie proposée aux électeurs. Les candidats de droite et du centre représentent d’ailleurs des territoires bien différents. La campagne de plusieurs candidats va démultiplier les rencontres avec les citoyens de cette si grande circonscription et va permettre de faire remonter des problématiques très diverses.

Que pensez-vous du cumul des mandats ? dans votre cas : maire-adjoint, conseillère régionale et député

La loi actuelle nous oblige à  conserver au maximum deux mandats Pour ma part, l’ancrage local d’un député est important et je souhaiterais conserver mon mandat de maire-adjoint.

Comment allez-vous représenter les 72 communes de la circonscription ?

La 6è circonscription est la plus vaste de Loire-Atlantique et les 130km qui séparent Ancenis de St Nicolas de Redon doivent être pris en compte. Je proposerai à mon suppléant de me représenter sur les différents pôles de vie qui le concernent. Tout en restant dans une grande concertation, nous pourrons chacun rester à l’écoute de notre bassin de vie.

Serez-vous disponible pour ce nouveau mandat ?

L’engagement dans cette campagne des législatives s’est fait en plein accord avec ma famille et  je suis prête à quitter quelques jours par semaine le « nid familial ».

Vous n’avez pas d’expérience au niveau national ; serez-vous prête pour un tel engagement ?

Mes différentes responsabilités d’élue locale et régionale m’y ont préparée et ma disponibilité professionnelle me permet d’être très investie dans ces mandats et de travailler « à fond » les dossiers.

Qui est votre suppléant ?

Aymeric Garnier, mon suppléant
Aymeric Garnier, 40 ans, marié, 4 enfants,
entrepreneur, sera mon suppléant.
TwitterRssFacebook